Manuel Valls, qui pourrait annoncer son ralliement au candidat d'"En Marche!" Emmanuel Macron, a réuni mardi ses soutiens à l'Assemblée nationale. Sans dévoiler directement ses intention, l'ancien Premier ministre a accumulé les sous-entendus. Il leur a assuré que "chacun devait prendre ses responsabilités" et regretté "l'erreur stratégique" de Benoit Hamon, dont les résultats "sont connus en terme d'intentions de vote". Selon son entourage, Manuel Valls donner ce mercredi matin une décision "claire et nette".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés