Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé ce lundi à sa sortie de la réunion d'urgence à Bruxelles. "Il ne peut pas y avoir de processus de relocalisation s'il n'y a pas la mise en place d'un dispositif puissant et efficace de contrôle des frontières extérieures de l'Union européenne," a-t-il expliqué.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés