Après les échauffourées survenues place de la République entre militants écologistes et forces de l'ordre à l'aube de l'ouverture de la COP 21, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a condamné ces actes qui "doivent être qualifiés avec la plus grande fermeté". Une centaine d'interpellations ont été effectuées après ces heurts.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés