Les Catalans se sont réunis pour célébrer la Diada, la fête nationale catalane.

Une fête utilisée depuis 2012 par les indépendantistes, pour soutenir leur cause.

Pour l'occasion, les associations ont organisé une mise en scène : un mur symbolisant les obstacles surmontés pour accéder à l'indépendance s'écroule.

La Catalogne toujours divisée

Près d'un an après la vaine tentative de sécession, la région reste profondément divisée et meurtrie.

Au parlement, les indépendantistes sont majoritaires, mais ils ne disposent pas de la majorité absolue.

Le président de la région très radical Quim Torra réclame à Madrid un référendum d'autodétermination. Une demande à laquelle refuse d'accéder le gouvernement espagnol et son président Pedro Sanchez.

Treize leaders catalans, dont l'ancien président de Catalogne Carles Puigdemont, sont toujours accusés de rébellion. Ils encourent jusqu'à 25 ans de prison.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés