Chaque année, l'Institut Géographique National (IGN) répertorie des centaines de kilomètres de chemins alpins. Pour cela, ses équipes de photographes quadrillent les airs pour rapporter des clichés d'une ultime précision. Au sol, les topographes affinent les observations en arpentant les sentiers. Des indications rapportées ensuite sur les cartes de l'IGN et utilisées tant par les randonneurs que par les secours.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés