Vidéo associée: 

Publié le 27/03/2018

Carles Puigdemont reste en prison

Corps: 

L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont va rester en détention en Allemagne, le temps que la justice décide de son éventuelle extradition vers l'Espagne.

L'ancien président de la Generalitat a comparu hier devant un tribunal de Neumünster, où il est maintenu en garde à vue.

Il s'agissait simplement de vérifier son identité, car c'est au tribunal de Kiel qu'il appartiendra de se prononcer sur le fond du dossier.

Carles Puigdemont fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par Madrid qui l'accuse notamment de "rébellion et sédition", des faits passibles de 30 ans de prison.

Georg Guentge, procureur du Schleswig-Holstein : "Cela ne signifie pas que Monsieur Puigdemont va être extradé, mais que la procédure d'extradition est en cours. Il s'agit maintenant de vérifier que cette procédure est admissible. La décision revient à la plus haute juridiction du Schleswig."

Concrètement, la justice allemande dispose d'un délai de 60 jours pour décider de le remettre, ou non, aux autorités espagnoles.

Paul Bekaert, avocat belge de Carles Puigdemont : "J'ai discuté avec son avocat espagnol qui a pu lui parler au téléphone. Il est très calme, très calme. Pour le moment, nous n'avons aucune nouvelle."

Carles Puigdemont a été arrêté à son retour de Finlande, où il avait donné une conférence et rencontré des députés.

Il venait de passer en voiture la frontière entre le Danemark et l'Allemagne et voulait regagner la Belgique, où il s'est réfugié à l'automne dernier après l'échec de la tentative d'indépendance de la Catalogne.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité