Vidéo associée: 

Publié le 08/02/2018

Campagne low cost en Italie

Corps: 

Pour la première fois, tous les partis italiens en sont réduits à regarder à la dépense pour leur campagne électorale. Les législatives du 4 mars seront les premières élections depuis l'abolition du financement public des partis politiques.

Du coup, ils se sont lancés dans des campagnes low cost et ont massivement investi les réseaux sociaux. C'est le cas de l'ancien Premier ministre Matteo Renzi. Son parti démocrate alimente régulièrement ses comptes Twitter et Facebook.

Autre adepte des réseaux sociaux, le nationaliste de La Ligue , Matteo Salvini, qui promet même une conversation téléphonique à la personne qui le suivra le plus assidûment.

Visant un électorat plus âgé, Silvio Berlusconi a, lui, opté pour le bon vieux spot télévisé dans lequel il explique qu'il faudra cocher Forza iltalia le 4 mars.

Des législatives qui se veulent donc résolument ancrées dans l'ère du numérique, à laquelle le Mouvement 5 étoiles a été le premier à se convertir. Le parti, coutumier des conférences de presse sur Facebook, y voit une preuve irréfutable de sa proximité avec la base. Mais s'il est en tête dans les sondages, il n'en est pas moins devancé par l'attente d'une très forte abstention.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet