L'évacuation des migrants de la "Jungle" de Calais a débuté ce lundi. Or, environ 2.000 réfugiés voudraient à tout prix rester dans le plus grand bidonville de France. C'est le cas d'Habib, un Afghan qui y habite depuis 9 mois et qui espère un jour rejoindre l'Angleterre. Pour lui, il est hors de question de quitter les lieux. 'Pourquoi irais-je dans un centre d'hébergement? C'est mieux de patienter ici', dit-il au micro de BFMTV.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés