Le gouvernement a dénoncé mercredi l'action de militants de l'association radicale No Border qui, affirme-t-il, "poussent les migrants à l'émeute", après une troisième nuit consécutive de heurts à Calais avec les forces de l'ordre. Le réseau No Border réclame l'abolition des frontières et la libre circulation des personnes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés