Quatre jours après la validation par la justice, le démantèlement d'une partie de la "jungle" s'est accéléré. Ce lundi, à Calais, les affrontements ont éclaté dès le début d'après-midi. Quelques dizaines de migrants et activistes ont caillassé les forces de l'ordre. Trois "no borders" et un migrant ont été interpellés, tandis que cinq CRS ont été blessés. Les opérations vont se poursuivre pendant trois semaines.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés