La décision sur l'évacuation de la zone sud "jungle" de Calais a été repoussée mardi par le tribunal administratif de Lille, qui pourrait se prononcer mercredi soir. Les associations attendent des autorités une solution pérenne pour l'accueil et le relogement des migrants.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés