Ils ont appris la nouvelle ce mardi après-midi. Les migrants qui campent dans la "jungle" de Calais n'ont plus l'obligation de quitter le bidonville. Le tribunal administratif de Lille ne statuera pas avant mercredi sur le référé introduit pour tenter d'obtenir un report de l'évacuation. Détails.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité