Nicolas Sarkozy a été mis en examen mardi par un juge d'instruction pour financement illégal de sa présidentielle de 2012, dans l'enquête sur les fausses factures de Bygmalion et les comptes de sa campagne. Dans cette décision, "il n'y a pas d'atteinte à l'honneur" du chef des Républicains, affirme le secrétaire national du parti, George Fenech.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés