A Bujumbura, capitale du Burundi, après un coup d'État raté, la peur a gagné les esprits. Les radios privées sont silencieuses et les rumeurs se répandent à travers la ville. Mais selon le président Nkurunziza tout va bien... En France, dix ans après les faits, les deux policiers poursuivis dans l'affaire Zyed et Bouna sont relaxés. Un verdict choquant pour les parties civiles. Sur les réseaux sociaux beaucoup fustigent une forme d'impunité, alors qu'à l'extrême droite on applaudit sans retenue.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés