Après l'attaque terroriste dans un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, au Burkina Faso, le président français François Hollande a condamné une attaque "odieuse et lâche". Le quai d'Orsay ne s'est pas encore exprimé sur le nombre précis de victimes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés