Vidéo associée: 

Publié le 20/02/2018

Bucarest sous observation de l'UE

Corps: 

La nouvelle Première ministre roumaine entame une visite délicate de deux jours à Bruxelles. Viorica D ncil est particulièrement attendue sur la question de la réforme judiciaire adoptée par le Parlement roumain. De nombreuses voix en Roumanie et en Europe évoquent une menace pour l'indépendance des juges. Le président du Parlement européen, Antonio Tajani , estime toutefois avoir reçu des " réponses encourageantes " à l'issue de son entretien avec la responsable roumaine.

Lors de son intervention la Première ministre a cependant passé sous silence les affaires de corruption. Mais pour la présidente des Verts au Parlement les circonstances sont préoccupantes. " Je suis très inquiète par la situation en Roumanie parce que les changements, qui sont en partie proposés et en partie déjà adoptés, menacent sérieusement les efforts contre la corruption ", estime Ska Keller .

Des milliers de Roumains sont descendus dans les rues ces dernières semaines pour dénoncer la réforme du système judiciaire. Au mois de janvier la Commission européenne a ouvertement exprimé ses préoccupations et a lancé un avertissement en cas de marche arrière de la part de la Roumanie.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet