La ministre de l'Environnement Ségolène Royal privilégie l'abandon du projet d'aéroport et met en garde sur les conséquences d'une "évacuation par la force" des militants à Notre-Dame-des-Landes. Selon Bruno Le Roux, ces déclarations sont malvenues.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés