Le président du groupe PS à l'Assemblée nationale, Bruno Le Roux, s'interroge sur la possibilité d'une autre motion de censure venue de la gauche elle-même. Une stratégie vouée à l'échec selon lui et surtout " mortifère" puisqu'elle consiste à "bâtir des ponts avec la droite et le FN".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés