Le cas Richard Ferrand est une épreuve difficile dans la transparence et la moralisation prônées par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle. Les soupçons de conflit d'intérêt pesant sur le ministre de la Cohésion des territoires exaspèrent les Français. Pourtant, Emmanuel Macron et Edouard Philippe continuent à lui apporter leur soutien. On s'interroge alors s'il est indispensable que Richard Ferrand reste ministre. Quels en sont les enjeux dans la carte électorale ? Quid de la loi de moralisation de la vie publique qui sera présentée le 14 juin ? - Bourdin Direct, du mercredi 31 mai 2017, sur RMC.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés