Selon un sondage réalisé par l'institut Elabe, 52% des Français affirment être opposés au programme d'Alain Juppé et 56 % contre celui de François Fillon. Pour Eric Brunet, la France est comme toujours très divisée sur la question des réformes. Si jamais la droite accède au pouvoir l'année prochaine, une moitié du pays sera contre une autre moitié qui représente les conservateurs. Laurent Neumann, lui, explique qu'aucun des sept candidats à la primaire de la droite n'a été capable de préciser les postes des 300 000 ou des 500 000 fonctionnaires qu'il prévoit de supprimer. C'est normal si les Français sont un peu inquiets. - Bourdin Direct, du jeudi 24 novembre 2016, sur RMC.

Publicité
Contenus sponsorisés