Invité jeudi de LCI, Antoine Böhm, auteur de "De Gandhi à Daech", explique qu'il 'existe des liens de filiation entre la violence symbolique de Gandhi et celle de l'Etat islamique", notamment par l'exemple des passeports brûlés pour refuser l'emprise d'un Etat.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés