Depuis jeudi, vingt-huit chefs d'État sont réunis à Bruxelles pour éviter que le Royaume-Uni ne quitte l'Union européenne. L'enjeu est énorme mais le nombre de points de blocage aussi, à tel point que le Conseil se transforme en l'un des plus long de ces dernières années. Comme l'explique Valérie Nataf, envoyée spéciale, "chacun des autres pays de l'Union européenne a cherché à se servir de ces négociations comme d'un levier" pour régler d'autres problèmes comme celui des migrants.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés