En visite au Royaume-Uni, Donald Trump a critiqué le projet de Theresa May sur le Brexit, qu'il juge insuffisamment en rupture avec l'Union européenne. Le Livre blanc du gouvernement conservateur britannique prévoit de maintenir des liens étroits avec les 27 en matière de commerce de biens et d'instaurer une nouvelle zone de libre-échange. Les banques et assurances sont quant à elles vent debout : elles vont perdre le passeport européen qui leur permet de travailler avec les pays de l'UE.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés