La Première ministre britannique Theresa May veut activer l'article 50 dans le sens d'un Brexit dur. Comptant beaucoup sur la capacité du Royaume-Uni pour renouer une "relation spéciale" avec les États-Unis, elle sera la première à être reçue à la Maison Blanche. Theresa May a d'ores et déjà cherché à mettre en avant un possible accord de commerce bilatéral avec Donald Trump.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés