Bien que victorieux face à ses homologues européens, David Cameron aura du mal à convaincre les "europhobes". Selon les tabloïds anglais, "l'accord n'est pas bon", nous rapporte notre correspondant Olivier Santicchi. "Le chemin s'annonce tortueux" pour le Premier ministre. "Il s'est jeté dans le piège tout seul".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés