Vidéo associée: 

Publié le 24/10/2017

Brexit : la balle dans le camp de Londres

Corps: 

Donald Tusk a averti le Parlement européen des risques d'une Europe divisée dans les négociations du Brexit. Pour lui, la balle est dans le camp du Royaume-Uni et Londres porte 'la responsabilité' de l'issue des négociations. Il a même évoqué un scénario dans lequel la sortie du Royaume-Uni de l'Union europénne n'aurait pas lieu.

'Le test de résistance le plus dur doit encore venir. Si nous y échouons, les négociations se termineront par notre défaite. Nous devons garder notre unité quelle que soit la direction prise par les négociations. En fait, c'est Londres qui porte la responsabilité de comment ceci se terminera, avec un bon accord, pas d'accord ou pas de Brexit. Mais dans chacun de ces scénarios, nous proptègerons notre intéret commun seulmeent en étant ensemble', a déclaré Donald Tusk, le président du Conseil européen mardi.

EU27 must keep unity regardless of direction of talks. In fact up to London how this will end: with a good deal, no deal or no #Brexit.- Donald Tusk (@eucopresident) 24 octobre 2017

Donald Tusk rendait compte devant les eurdéputés d'un sommet européen la semaine dernière. Sommet pendant lequel les 27 ont fait un geste envers Londres en acceptant de lancer les 'préparatifs internes' pour la négociation à venir d'un accord commercial avec ce pays. Jean-Claude Juncker s'est voulu rassurant.

'La Commission ne négocie pas dans un état d'esprit hostile. Nous voulons un accord juste avec les britanniques et nous l'aurons. Le no deal n'est pas notre hypothèse de travail. Merci', a déclaré Jean-Claude Juncker.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet