Il y a la banane dont la courbure serait réglementée de manière très stricte par Bruxelles et, la bouilloire, qui pourrait être interdite étant un appareil à forte consommations, même si l'Union européenne dément. Au coeur de la campagne du référendum, ces symboles sont agités par les pro-Brexit dont l'ancien maire de Londres, Boris Johnson comme autant d'incarnations de l'ingérence des technocrates européens.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés