La décision a été dure, très dure à prendre mais Lula renonce finalement à se présenter à la présidentielle au Brésil.

C'est Fernando Haddad, son co-listier, qui prend le relais et se présentera aux électeurs le 7 octobre. Après des heures de réunion, le Parti des Travailleurs a finalement tranché : plus question de parier sur la candidature - invalidée il y a dix jours par le tribunal électoral - d'un homme qui de surcroît se trouve en prison...

Et même si Lula était le grand favori des sondages, rein n'est gagné d'avance pour Fernando Haddad, qui n'aura que quatre semaines pour faire campagne et tenter d'incarner l'héritage de son mentor.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés