Le vote est sans appel, cinquante-cinq des quatre-vingt un sénateurs se sont prononcés pour la suspension immédiate de Dilma Rousseff. Accusée d'avoir maquillé les comptes publics pour se faire réélire, elle devra se soumettre à un procès en destitution. Le jugement final sera donné par ces même sénateurs d'ici six mois. Michel Temer prendra l'intérim.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés