CHRONIQUE ÉCO. Paris a clôturé lundi 8 février à -3,20%, Tokyo à -5, les banques grecques font un plongeon... un bilan pas brillant. Avec le repli de la Chine, et la faiblesse du cours du baril de pétrole, c'est toute la croissance économique mondiale qui est en berne.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés