L'accord à l'amiable entre la BNP et la justice américaine a été officialisé lundi soir. Pour avoir violé l'embargo dans trois pays, la banque française écope d'une amende record de près de 9 milliards de dollars. La sanction est avant tout une mise en garde des Etats-Unis aux autres banques.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés