Le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, large vainqueur en novembre dernier des premières élections libres du pays depuis un quart de siècle, a fait son entrée au Parlement ce lundi. Un apprentissage pour tous les membres du parti, novices dans la politique. Les négociations avec les militaires non élus promettent d'être compliquées.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés