Le Nouveau parti anticapitaliste s'est réuni ce week-end afin d'établir une stratégie face au Front de gauche notamment. Selon Olivier Besancenot, l'ex-porte-parole du parti, la victoire du groupe d'extrême gauche Syriza en Grèce ouvre " une nouvelle situation qui est porteuse d'espoir ", également pour la France.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés