A la plus surprise générale, Bernard Tapie a annoncé ce dimanche sa volonté de revenir en politique après l'annulation de l'arbitrage en sa faveur dans son procès face au Crédit Lyonnais. L'ancien président de l'Olympique de Marseille, qui doit rembourser près de 404 millions d'euros à l'État, entend bien faire bouger les choses, notamment en matière d'emploi pour les jeunes, mais également faire barrage au Front national, comme il avait tenté de le faire par le passé face à Jean-Marie Le Pen.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés