Benoît Hamon présente son programme depuis la Maison de l'architecture à Paris, ce jeudi. Le candidat socialiste interdira, s'il est élu le 7 mai prochain, "les perturbateurs endocriniens". "Un certain nombre de ces perturbateurs sont responsables de nombreuses maladies chroniques, de nombreux disfonctionnements des systèmes hormonaux qui affectent notamment les enfants et d'un coup social considérable", a-t-il ajouté.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés