Depuis les résultats du premier tour, le Front national a accentué sa stratégie de faire endosser le bilan de François Hollande à Emmanuel Macron, adversaire de Marine Le Pen pour le second tour de la présidentielle. La candidate FN a alors qualifié son rival de "bébé Hollande" ce mardi matin lors d'une visite au marché de Rungis. Une expression reprise par son compagnon Louis Aliot sur le plateau de BFMTV.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés