Vidéo associée: 

Publié le 08/03/2018

"#Balancetonporc" : Tristane Banon sans langue de bois

Corps: 

Elle est l'une des premières à avoir balancé et pourtant, Tristane Banon, première femme à avoir porté plainte contre Dominique Strauss-Kahn, n'est pas très fan du hashtag "Balance ton porc". "Le monde de demain ne se fera pas sans les hommes, à nous tous de réfléchir à la façon dont nous allons vivre ensemble demain. C'est pour ça que le hashtag "Balance ton porc" me dérange. D'abord, parce que je ne rêve pas d'une société de "balances" ! La délation, c'est quelque chose de dérangeant", explique à Paris Match celle qui vient de publier chez Robert Laffont "Prendre un papa par la main". Elle estime que le "tribunal populaire d'Internet" ne doit pas prendre "la place des juges". Pour elle, les "hommes extraordinaires, merveilleux, bien élevés sont la majorité". "Il y a de vrais comportements qui ne sont plus acceptables, qui n'auraient jamais dû l'être, mais qui relèvent souvent plus de la mauvaise éducation que de la criminalité. On parle de mains baladeuses, de frotteurs dans les transports en commun... Ça n'est ni grave ni traumatisant, c'est irrespectueux et lassant !", analyse Tristane Banon dans les colonnes de Paris Match en cette journée des droits des femmes. Elle confie préférer le hashtag "Me Too" à "Balance ton porc".

Partager cette vidéo :

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité