Ce vendredi matin 40 personnes au moins ont été tuées par des tirs d'obus et de roquettes. Une centaine a été blessée, selon les chiffres de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme. Et le bilan pourrait s'alourdir.

En cause, les forces du régime, qui ont tiré plus de 12 roquettes tôt ce matin sur le marché de Douma, un fief rebelle situé à l'est de Damas.

Douma, ville martyre, l'une des plus meurtrie. La ville assiégée depuis près de deux ans est régulièrement la cible des raids aériens des forces gouvernementales.

Hier, des frappes ont fait neuf morts dans un marché et un hôpital. En août, 117 personnes étaient mortes en une seule journée.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés