Alors que 2 millions et demi d'étudiants s'apprêtent à débuter une nouvelle année universitaire, certains bacheliers n'ont toujours pas trouver d'établissement pouvant les accueillir. Certaines filières, victimes de leur succès, se retrouvent en effet saturées. De nombreux "sans fac" doivent alors se replier vers des écoles privées.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés