Le scrutin d'hier a été boycotté par les principaux partis de l'opposition, dont le Conseil national des Forces démocratiques (CNFD), Musavat et le Parti démocratique d'Azerbaïdjan. Des formations qui dénonçaient l'emprisonnement de nombreux dissidents.

Depuis l'arrivée au pouvoir d'Aliev, en 2003, aucune élection n'a été reconnue comme démocratique par les observateurs internationaux.

Avec AFP

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés