L'avocate de Medhi N. principal suspect de la tuerie du 24 mai dernier au Musée juif de Bruxelles garde un souvenir qui contraste fortement avec la nature des faits reprochés au trentenaire. Elle garde le souvenir d'un jeune homme "vif, intelligent, attachant et respectueux". Elle assure aussi qu'il n'était "pas ancré dans la délinquance" et qu'il ne lui a jamais semblé qu'il fut "prédestiné à commettre ce genre de faits".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés