La thèse de l'attentat n'est toujours pas confirmée par l'Egypte. Lors d'une conférence de presse, Ayman Al Muqqadam, le chef de la commission d'enquête égyptienne, s'est contenté d'affirmer que les enquêteurs étaient toujours en phase de 'collecte d'information'.

Plusieurs sources proches du dossier ont pourtant confirmé ces dernières heures que la thèse d'un attentat terroriste devrait être privilégiée, les données des boîtes noires de l'appareil étant assez explicites.

Ayman Al Muqqadam, et c'est le seul élément concret, a précisé qu'un bruit avait été entendu dans la dernière seconde avant la fin des enregistrements de vol.

Le crash de l'Airbus de Metrojet le 31 octobre au dessus du désert du Sinaï a coûté la vie à 224 personnes.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés