Invité jeudi dans Politique matin, le président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Christian Jacob, ne s'est pas montré opposé à l'idée d'avancer les primaires des Républicains, prévues pour novembre 2016, afin de désigner le candidat à l'élection présidentielle de 2017.

"S'il y a une possibilité de les avancer et que cette position est consensuelle, je crois que c'est un débat qui mérite d'être posé, a appuyé le député de Seine-et-Marne. Mais ça ne peut se faire que de manière consensuelle et si c'est possible techniquement (...) la force aujourd'hui de la droite, c'est que nous n'avons pas ce qu'il y a à gauche, cette fracture idéologique".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés