Après l'attentat perpétré à Orlando dimanche, beaucoup de questions sont soulevées concernant le tueur, dont l'identité a été révélée. Selon Amandine Atalaya, le défaut de surveillance est pointé du doigt. Déjà surveillé par le FBI depuis plusieurs années, Omar Mateen a pu, sans problème, acheter un fusil d'assaut et une arme de poing avant d'aller au bout de ses intentions.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés