Interrogé ce vendredi sur LCI sur la réponse de Manuel Valls à Nicolas Sarkozy à propos du manque d'autorité de l'Etat, le rédacteur en chef du JDD Dominique de Montvalon estime que le Premier ministre a eu raison de répliquer, pour asseoir son autorité, qualifiant la charge de Nicolas Sarkozy de "très rude". "L'échange fera date de part et d'autre" conclut-il.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés