Vidéo associée: 

Publié le 31/07/2017

Au Venezuela plusieurs morts pendant lélection constituante

Corps: 

Un scrutin sous extrême tension au Venezuela. L'élection d'une assemblée constituante imposée par le président Maduro a été boycottée par l'opposition et combattue dans la rue ce dimanche.

Cocktails molotovs et jets de pierre contre balles en caoutchouc et gaz lacrymogène : les violences auraient fait une dizaine de morts à travers le pays qui vit aux rythme des manifestations depuis déjà quatre mois.

'Qu'ils continuent à se battre et que Dieu les protège, ces garçons qui résistent pour nous. Ils n'ont même pas voté pour ce gens' s'écrie Digna Ugueta au milieu des manifestants.

Sur des images d'une rare violence, une importante explosion retentit sur le passage des forces de l'ordre. Sept policiers ont été gravement blessés par la déflagration.

'Nicolas Maduro a perdu l'occasion d'assumer l'héritage du président Chavez. Il s'est détourné de ses principes dans une logique de pouvoir, alors que son objectif politique était de servir le peuple', analyse le politologue vénézuélien Nicmer Evans.

Si MUD tiene razón y el 16J votaron 7 millones y hoy 30J votaron 2.4, entonces reconoce q 50% del padrón no está ni con MUD ni con PSUV- Nicmer Evans (@NicmerEvans) 31 juillet 2017

Pendant ce temps, les partisans du président élisaient ceux qui seront en charge de réécrire la constitution. Quasiment tous les candidats étaient des proches du gouvernement.

'L'opposition veut la violence et la guerre. Ils ne veulent pas de nous mais nous continuons à nous battre et ils doivent comprendre qu e nous ne nous rendrons pas', assure Marlene Rodriguez, qui porte une casquette du Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV), le parti chaviste.

+ de la Plaza Bolívar de Caracas #VenezuelaEleccionesEnPaz pic.twitter.com/bmymWwp3qr- Ernesto Villegas P. (@VillegasPoljak) 31 juillet 2017

Eduardo Salazar Uribe, euronews :
L'opposition vénézuélienne a annoncé qu'elle poursuivrait sa resistance contre l'assemblée nationale constituante, qui doit siéger à partir du mercredi 3 aout. A compter de cette date, selon les spécialistes, le Venezuela entrerait dans une phase d'isolation internationale, accompagnée de sanctions, qui pourraient encore agraver l'état de l'économie de ce pays des Caraïbes.

Partager cette vidéo :

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité