PARIS - 15 nov 2015 - Après les attentats de Paris, Nicolas Sarkozy hausse le ton. Reçu dimanche matin à l'Élysée par François Hollande, l'ancien président de la République a exigé une inflexion de la politique étrangère en Syrie et de la politique migratoire européenne. Concrètement, le chef du parti Les Républicains souhaitent l'apport "de tout le monde pour exterminer Daech et notamment des Russes". "Il ne peut pas y avoir deux coalitions en Syrie" a-t-il souligné. L'ancien chef de l'Etat a également appelé l'Europe à "se ressaisir" sur la question migratoire. "Il n'y a pas de lien évidemment mais tout de même, le problème se pose. Nous devons maîtriser ensemble la vague migratoire due à la situation syrienne".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés