"Le Parisien" affirme lundi que Salah Abdeslam, terroriste présumé des attentats du 13 novembre, a été contrôlé en juillet en Alsace, puis localisé le lendemain embarquant à Bari (Italie) à destination de la Grèce. Trois jours plus tard, il fera le chemin inverse. Une hypothèse avance qu'il cherchait à tester les points de contrôles européens.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés