Depuis les nombreux attentats qui ont frappé la France ces derniers mois, la question de l'anonymat des terroristes se pose. Pour Georges Moreas, ancien commissaire principal, sa mise en place dans les médias est indispensable. Cela éviterait selon lui "qu'il y ait des émules, des disciples qui se manifestent".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés