Depuis les attentats du 13 novembre à Paris, l'humour est devenu une arme, un pied de nez aux terroristes. Dans les médias comme sur les réseaux sociaux, les plaisanteries et moqueries au sujet de Daech se répandent. La chroniqueuse France Inter Charline Vanhoenacker a fait de cet humour un combat. "Depuis l'épisode Charlie Hebdo, on a eu cette prise de conscience qu'il fallait montrer qu'on était là et que le sourire était la dernière arme qui nous restait contre cette réalité", explique-t-elle.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés